AccueilLes actuairesDomaines de pratiqueRégimes publics d’assurance pour préjudices corporels

Régimes publics d’assurance pour préjudices corporels

Les travailleurs sont protégés contre leurs pertes financières à la suite de blessures au travail et de maladies liées au travail par les régimes publics d’assurance pour préjudices corporels (RPAPC). L’existence de tels régimes est essentielle pour assurer un milieu de travail sécuritaire à toute la population canadienne.

Les travailleurs blessés ont besoin d’un système durable pour répondre à leurs besoins financiers, et nous sommes là pour nous assurer qu’un tel système existe.

Les RPAPC, autrefois connus sous le nom de régimes d’indemnisation des accidents du travail, assurent aux travailleurs souffrant de blessures ou de maladies associées au travail un revenu de remplacement, des soins de santé ainsi que des services de réadaptation physique et professionnelle. Des prestations sont également prévues pour les survivants, soit les conjoints et les enfants des travailleurs, qui décèdent par suite d’un accident ou d’une maladie associés au travail.

Chaque province et chaque territoire a mis sur pied, en vertu de sa propre législation, une commission des accidents du travail chargée d’administrer ce régime d’assurance, et stipule la façon dont celle-ci est régie. Le corps dirigeant de cette entité compte, en règle générale, des représentants des communautés d’employeurs, de travailleurs et d’intérêt public.

Les actuaires dans le domaine de l’assurance pour préjudices corporels veillent à ce que les obligations financières envers les travailleurs soient correctement évaluées et à ce que les employeurs qui provisionnent le système paient un taux de prime adéquat. La fonction actuarielle impliquant les RPAPC fonctionne selon la pratique actuarielle dans d’autres types d’assurance. Les actuaires dans ce domaine de pratique possèdent habituellement les compétences suivantes :

  • Évaluation du passif;
  • Établissement des taux d’évaluation;
  • Détermination des coûts des changements potentiels à la législation et aux polices;
  • Projections financières – déterministes et stochastiques.

 Vous désirez apporter de nouvelles idées à la pratique des assurances pour préjudices corporels?

Une carrière en actuariat ne tourne pas seulement autour des risques – elle comporte également une variété d’avantages. De l’occasion d’intégrer des modèles à la fine pointe de la technologie, comme l’intelligence artificielle et l’apprentissage machine, en passant par la création d’applications informatiques actuarielles internes et la collaboration entre les équipes pour améliorer la sécurité au travail, les carrières actuarielles ont plusieurs facettes intrigantes.