Perfectionnement professionnel
 

St. John's Convention Centre, T-N-L

Séance 11 • Facteurs clés aux fins de la formulation des hypothèses de longévité et de mortalité des retraités canadiens

Cette séance en deux parties traitera des hypothèses de base en matière de mortalité et de longévité et du taux à long terme de l’amélioration de la longévité dans un contexte médical. En première partie, Richard Brown et Douglas Anderson examineront la façon dont les hypothèses de base en matière de mortalité et de longévité au Royaume-Uni ont évolué à partir de l’approche fondée sur le régime actuel du Canada vers un accent bien plus prononcé sur les facteurs individuels des participants aux régimes (par exemple, le statut socioéconomique), et ce qu’une approche plus axée sur le participant à un régime pourrait signifier pour les régimes de retraite canadiens.

De nombreux régimes de retraite canadiens se fient sur l’échelle B de la mortalité des retraités canadiens (CPM-B) pour fixer leur taux d’amélioration de la longévité à long terme, mais ce taux fait-il du sens dans un contexte médical? En deuxième partie, Dean Tolla explore les hypothèses implicites que le taux à long terme de la longévité tient pour sources d’amélioration telles que les progrès médicaux, les tendances des facteurs de risque lié aux habitudes de vie comme le tabagisme ou l’obésité, et les facteurs environnementaux.

Commanditaires

Mécène

Aurigen

Eliot Bauer

SCOR

Bienfaiteur

AXIS GGY
Hannover RE
KPMG
Oliver Wyman

Prudential

RGA
Society of Actuaries