Adhésion et éducation
 

Perfectionnement professionnel continu (PPC)

Les membres de l’Institut sont tenus d’accomplir 100 heures d’activités pertinentes structurées et non structurées, dont au moins 24 heures d'activités structurées, au cours des deux dernières années civiles complètes.

Ces heures doivent comporter au moins 12 heures d’activités structurées se rapportant aux compétences techniques du membre et une combinaison de quatre heures d’activités structurées ou non structurées portant sur le professionnalisme.

  • Activités structurées – Activités planifiées ou au cours desquelles on fait prévaloir plus d’un point de vue, notamment la participation à des assemblées, à des colloques ou à d’autres activités dont la teneur est pertinente, et qui contribuent au PPC du membre.

  • Activités non structurées – Il s’agit de toutes les autres activités contribuant au PPC, mais qui ne font pas partie des activités structurées. Cela comprend la formation acquise par le biais de la lecture individuelle, de la recherche, de la préparation d’exposés, de discussions informelles avec des collègues de travail, ou bien d’études pouvant faire partie des exigences normales de travail.

Les membres doivent conserver, pendant cinq ans, les renseignements relatifs à leurs activités de PPC dans un registre personnel.

Les activités de PPC admissibles doivent être pertinentes au moment où elles sont achevées et appropriées afin d’aider le membre à tenir à jour ses connaissances et compétences au fur et à mesure que la profession actuarielle évolue.

Les activités de PPC réalisées à l’étranger seraient prises en compte à condition qu’elles soient pertinentes. En fin de compte, c’est le membre qui détermine la pertinence d’une activité, et il doit être en mesure de justifier sa décision en cas de contestation.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter la Norme de qualification, qui énonce les exigences minimales de perfectionnement professionnel continu (PPC) auxquelles doivent répondre tous les membres, conformément à la Règle 2 des Règles de déontologie de l’ICA, afin d’être autorisés à rendre des services professionnels.

Exemptions

Un membre peut demander la permission de ne pas se conformer à la Norme de qualification concernant le PPC s’il répond à l’une des conditions suivantes :

  • Il ne rend pas de services professionnels de nature actuarielle;
  • Il a passé un examen/un module parrainé par l’ICA, la Society of Actuaries (SOA) ou la Casualty Actuarial Society (CAS) au cours des deux dernières années civiles complètes et n’a pas encore obtenu sa désignation de Fellow de l’ICA;
  • Il fait face à des circonstances particulières. La Direction de l’admissibilité et de la formation (DAF) détermine, à sa discrétion, s’il y a lieu d’accorder une telle exemption.

De plus, un membre qui ne réside pas au Canada, qui n’effectue pas de travaux au Canada, tel que défini dans la sous-section 1230 de la Section générale des normes de pratique de l’ICA, et qui est membre titulaire, au plus haut niveau, d’une autre association membre titulaire de l’Association Actuarielle Internationale (AAI) qui a établi des exigences en matière de PPC, peut choisir de satisfaire aux exigences de PPC de cette autre association au lieu de celles de la Norme de qualification de l’ICA.

Si le membre n’est pas tenu par l’autre association de satisfaire à ses exigences de PPC, il devra s’y conformer volontairement s’il veut être dispensé de l’obligation de se conformer à la section 2 de la Norme de qualification de l’ICA.

Il convient de noter que l’ICA ne garantit pas que les autres organisations actuarielles aient les mêmes exigences que l’ICA en matière d’exemptions relatives au PPC.